Arts Traditionnels
Arts Traditionnels
Arts classiques
Arts dramatiques
Arts Visuels

VIRIAMU ITAE-TETAA LAURÉAT DU CONCOURS D'ENTRÉE DU CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE DE PARIS !

Belle et grande nouvelle pour un jeune pianiste polynésien qui a fait ses premières gammes au conservatoire artistique de la Polynésie française, TE FARE UPA RAU : Viriamu Itae-Tetaa est lauréat, à l'unanimité des membres du jury, du prestigieux concours d'entrée au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.


Ce jeune musicien, ultra doué dés son plus jeune âge, avait réussi, l'année dernière, un premier concours, celui du Royal College of Music de Londres.
Une magnifique carrière de concertiste international se dessine désormais pour Viriamu, qui pourra bénéficier du conseil des plus grands professeurs et de la reconnaissance de ses paires.


Toute l'équipe du CAPF le félicite chaleureusement, et lui souhaite la meilleure des continuations sur le chemin de la grande Musique.

Lire la suite : VIRIAMU ITAE-TETAA LAURÉAT DU CONCOURS D'ENTRÉE DU CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE DE...

CONCERT DES PROFESSEURS : PREMIER GALA, PREMIÈRES OVATIONS ET LE PROGRAMME DES CONCERTS DE MARS !

Image : Christian Durocher pour capf/20

 

Sous les feux de la rampe pour leur premier gala de l'année, les professeurs et musiciens du Conservatoire Te Fare Upa Rau ont reçu l'ovation des spectateurs du petit théâtre, samedi soir, lors d'un concert qui leur était dédié et qui ouvre le programme des représentations de la saison 2020.

En présence du Ministre de la Culture, M. Heremoana Maamaatuaiahutapu, ils ont offert, avec maestria, une démonstration de leur talent, de leur virtuosité... et de leur joie de vivre.

Lire la suite : CONCERT DES PROFESSEURS : PREMIER GALA, PREMIÈRES OVATIONS ET LE PROGRAMME DES CONCERTS DE MARS !

Arts traditionnels et échanges culturels : la leçon de Haka de Shanan Gray

TAHITI, PAPEETE, CAPF (21/01/2020) - Présenté par Matani KAINUKU au directeur, aux professeurs et aux élèves du département de 'ori tahiti de la section des arts traditionnels du Conservatoire, Shanan GRAY, professeur de Reo Maori à Gisborne (Tairawiti, NZ), a partagé l'un des trésors de sa culture, le Haka.
Dégageant une puissance peu commune, cet enseignant a particulièrement insisté sur deux points : la gestuelle des danses - une pour les vahine, une pour les tane, et ce mouvement spécifique des doigts des mains symbolisant la Vie - mais aussi et surtout, la prononciation des chants, en adéquation avec les gestes, et un besoin extrême de concentration et de vigueur : "quand cela commence, vos visages doivent porter cette rage".
Avec Vaehakaiki Urima et les Tamahine, puis Toanui Mahinui et les Tamaroa sur le mythe de Paikea, les formations de danseuses et danseurs du Te Fare Upa Rau ont suivi les conseils de leur enseignant d'un jour, enrichissant par la même occasion leur propre pratique. ❤️
 
 
 

Lire la suite : Arts traditionnels et échanges culturels : la leçon de Haka de Shanan Gray

Art dramatique : le "Storytelling" au programme des examens pour les élèves avancés du Conservatoire

Connaissez-vous le Storytelling ?

Cette structure narrative du discours, qui s'apparente à celle des contes et des récits, était le thème de l'examen du premier semestre de la classe de théâtre "ados CURSUS 2", sur la scène du grand auditorium du Conservatoire ce samedi premier février 2020.

Des histoires et des légendes des quatre coins du monde ont ainsi été racontées et mises en espace par nos brillants élèves,  évalués par un  Jury composé de Madame Marie-Odile Dantin, et MM. John Mairai et Guillaume Dor.

Les adolescents ont donc conclu en beauté toute ne journée consacrée à la scène classique, avec nombre de talents révélés.

Quant au cours adulte, les comédiens se produiront les jeudi 7 et vendredi 9 mai prochains sur la scène du petit théâtre de la Maison de la Culture et interpréteront "La Mouette", de Tchekov. 

La mouette est le symbole de l'histoire de Nina, aimée par Konstantin qui lui a écrit une pièce . Persuadée de sa vocation d'actrice, elle s'enfuit avec Trigorine, un écrivain reconnu, amant de la mère de Konstantin. Mais elle ne rencontrera pas la réussite, reniée par sa famille et délaissée par son amant. Lorsque, à l'acte II, Trigorine voit une mouette que Konstantin a abattue, il imagine comment il pourrait en faire le sujet d'une nouvelle : « Une jeune fille passe toute sa vie sur le rivage d'un lac. Elle aime le lac, comme une mouette, et elle est heureuse et libre, comme une mouette. Mais un homme arrive par hasard et, quand il la voit, par désœuvrement la fait périr. Comme cette mouette ». La mouette devient le symbole de l'existence de Nina, heureuse près de son plan d'eau mais détruite par le chasseur Trigorine.

La pièce est aussi la double histoire de Konstantin, qui d'une part affronte sa mère en cherchant en vain à lui faire reconnaître sa valeur et d'autre part, depuis la trahison de Nina, se noie dans l'espoir de retrouver un jour sa bien-aimée. Lorsque celle-ci lui rend visite une dernière fois, deux ans après son départ, elle laisse à Konstantin la certitude que sa vie est maudite.

Derrière cette dramatique comédie de mœurs, l'auteur aborde le problème du statut des artistes et de l'art. La mère de Konstantin est une actrice connue et imbue d'elle-même. Son amant, Trigorine, est un écrivain à la mode, peut-être un peu plus critique par rapport à sa propre valeur, sans que cela ne l'empêche d'exposer avec suffisance sa méthode de travail. À l'opposé, on trouve Nina qui aspire à devenir actrice, et Konstantin qui s'essaye à l'écriture. L'accueil par des sarcasmes de l'œuvre écrite pour Nina montre tout le mépris que l'actrice éprouve envers l'art de son fils qui se sentira rejeté, comme Nina sera rejetée par Trigorine.

On trouve dans cette pièce les tourments de personnages qui se cherchent, qui cherchent l'amour, mais le laissent fuir ou passent à côté sans le voir, et qui souffrent de leur passion ou de leurs ambitions. C'est dans le dénouement tragique que les personnages sont confrontés à leur image (source wkp).

Lire la suite : Art dramatique : le "Storytelling" au programme des examens pour les élèves avancés du Conservatoire

Vacances de Février : apprentissage des arts de la scène au Conservatoire !

Si vous cherchez, pour les vacances de Février, une activité ludique pour vos enfants leur permettant d'exprimer leur sensibilité et leur créativité, n'hésitez pas, n'hésitez plus. Christine Bennett, professeure de théâtre au Conservatoire, propose une semaine d'apprentissage des arts de la scènes.
Inscriptions auprès de Christine : tel 87 700 278 et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Prochain stage de théâtre
Pour enfants et adolescents, au Conservatoire
Vacances de février:
Du 17 au 21 février 2020
Tous les jours de 8H à 16H (apporter son repas)
Tarif: 24 000cfp la semaine
Les inscriptions sont ouvertes, 15 places seulement...

Lire la suite : Vacances de Février : apprentissage des arts de la scène au Conservatoire !

Emotion : l'au-revoir au Maître de Musique

CAPF : HOMMAGE A JEAN-MARIE DANTIN - La famille du Conservatoire a rendu hommage, vendredi 17 janvier 2020, à son maître de Musique, Jean-Marie Dantin, décédé à l'âge de 77 ans des suites d'une longue maladie.
Comme il l'avait souhaité et comme la tradition le commande pour les âmes musicales, l’hommage qui lui fut rendu par son dernier établissement, le conservatoire artistique de la Polynésie française, fut un hommage chanté et joué.
Maître des cérémonies de cette veillée d'adieu, John Mairai sut retracer, avec émotion et une pointe d'humour bordant un lac de tendresse, la vie d'un homme passionné et passionnant : avec la pratique, l'enseignement et la valorisation de la clarinette, son instrument fétiche; avec la direction d'ensembles et de chœurs mais surtout, avec un art consommé du partage et de la pédagogie.
On notera le magnifique accompagnement d'isabelle Debelleix aux Claviers - Isabelle qui jouera une composition du fils de Jean-Marie, Benoît Dantin - et de Léa Picq Le Bozec à la clarinette - "Petite Fleur", de Sydney Bechet - toutes deux très émues; une émotion partagée par les guitaristes et chanteurs de l’orchestre traditionnel, et par les chanteurs et les solistes du chœur des adultes qui donnèrent le meilleur d'eux-mêmes pour leur guide.
Dans la foule nombre d'élèves, de professeurs, d'amis ou de proches retenaient leurs larmes.
Le directeur du CAPF, Fabien Dinard, rappela que Jean-Marie Dantin avait œuvré durant 13 années au Te Fare Upa Rau et que jusqu'au bout, il avait servi l'amour de la Musique en travaillant sur le projet d'opéra en langue tahitienne.
Marie-Odile, son épouse, et Marie, sa fille, remercieront chacune et chacun de cet hommage, où de belles poésies furent lues, ainsi qu'un 'orero du maître des cérémonies.
Bye Bye, Maestro.
Croiser ta route fut un privilège. Tu nous a donné de belles leçons.
 
 
 
 

Lire la suite : Emotion : l'au-revoir au Maître de Musique

Théâtre au conservatoire : premiers pas des futures étoiles de la scène !

Les élèves débutants et avancés des classes de théâtre du conservatoire avaient rendez-vous avec leur public, samedi 1er février toute la journée, dans le grand auditorium de l'établissement à Tipaerui, à l'occasion d'une série d'auditions et d'examens permettant de faire le point sur leur évolution... et de connaître les joies, uniques, de la scène.
 
 

Lire la suite : Théâtre au conservatoire : premiers pas des futures étoiles de la scène !

Hommage à Jean-Marie Dantin

Jean-Marie Dantin, dirigeant l'orchestre symphonique et le choeur des adultes du Conservatoire ,pour un hommage aux grands airs de l'Opéra italien (Mai 2018, grand théâtre de la Maison de la Culture)

PAPEETE, TAHITI, CAPF TIPAERUI ( 15/01/2020) - Le conservatoire artistique de la Polynésie française, Te Fare Upa Rau, a perdu l'un des siens : Jean-Marie Dantin s'est éteint ce mercredi 15 janvier à l'âge de 77 ans.

Dans le communiqué ci-joint, le directeur de l'établissement, Fabien Dinard, rend hommage à un homme ayant consacré toute sa vie à ses nobles passions : la Clarinette, en premier lieu mais également le Chant chorale, la direction d'orchestre, l'Enseignement... 

La liste est longue. Jean-Marie Dantin restera, dans nos mémoires, comme un porteur de flamme et d'espoir.

Image : Christian Durocher pour CAPF/18

Communiqué du directeur du Conservatoire

 

JEAN-MARIE DANTIN : UN HOMME EXEMPLAIRE ET UN PASSIONNE DE LA MUSIQUE

 

"Je viens d'apprendre, avec tristesse, le départ de M. Jean-Marie Dantin à l'âge de 77 ans.

En compagnie de sa chère et tendre épouse, Marie-Odile, Jean-Marie a consacré toute sa vie à la Musique, en métropole puis à Tahiti.

Vouant à son instrument de prédilection, la clarinette, une passion hors norme, ce chef de chœur et chef d'ensemble, formateur exceptionnel, a beaucoup donné au conservatoire artistique de la Polynésie française, le Te Fare Upa Rau lors de la seconde partie de sa vie professionnelle.

Sa classe de clarinette, réputée, était l'une des meilleures de l'établissement et Jean-Marie était, pour ses élèves, petits et grands, comme un père bienveillant mais également, très exigeant.

Responsable pédagogique de la section classique Jean-Marie dirigeait encore, il y a deux ans, le grand orchestre symphonique et le chœur des adultes du Conservatoire pour un hommage aux grands airs de l'Opéra italien. Il a été ovationné par le public du grand théâtre à cette occasion.

Unanimement apprécié par ses collègues professeurs et musiciens, il nous a montré une voie rare : celle de la passion mise au service du partage.

Jean-Marie traversait, enfin, le chemin si difficile d'une longue maladie mais il vibrait, encore et toujours, pour la Musique. Malgré la maladie il avait initié avec d'autres enseignants un grand projet d'opéra en langue tahitienne.

Il n'aura pas pu aller au bout de ce nouveau défi, mais sa vie, si riche, parle pour lui.

Nous ne l'oublierons jamais. Il continuera de nous guider. Que Jean-Marie puisse, désormais, trouver le chemin de la lumière et la paix.

J'adresse à son épouse, à ses enfants et petits enfants les condoléances de tout le personnel du Conservatoire."

 

Le directeur

Fabien DINARD

Lire la suite : Hommage à Jean-Marie Dantin

Samedi 15 février au Petit Théâtre : le concert des professeurs du Conservatoire !

Retenez cette date : le samedi 15 février 2020, à 19:30, les professeurs du Conservatoire montent sur scène pour ouvrir la saison des galas du Te Fare Upa Rau, qui les mènera jusqu'au juillet prochain, sur le Marae Arahurahu, à Paea.
En attendant, le concert 2020 est particulier, pour ne pas dire exceptionnel : c'est la première fois qu'y participent les enseignants de la section des arts traditionnels, danseurs, musiciens et chanteurs.
Plus du théâtre en langue tahitienne (une grande surprise). Plus du Blues. Et une interaction vocale avec le public.
Bref : un moment comme seul le Conservatoire sait en produire. Un moment d'exception.

 

Lire la suite : Samedi 15 février au Petit Théâtre : le concert des professeurs du Conservatoire !

Noël des solidarités : le concert du coeur du petit orchestre à cordes !

Depuis trois ans, le petit orchestre à cordes du Conservatoire, dirigé par Amandine Clémencet, a un beau rendez-vous : à l'approche des fêtes de fin d'année, les lutins du Te Fare Upa Rau se parent de leurs bonnets de Noël et partagent leur amour de la musique avec des enfants qui, bien souvent, n'ont pas la chance d'en pratiquer.
Ce fut encore le cas samedi 7 décembre dernier et l'orchestre, renforcé des chanteurs du choeur des enfants, dirigé par Stéphane Lecoutre, a interprété tous les plus beaux airs de cette période magique, porteuse d'espoir.
Bravo à eux, mauruuru aux parents d'élèves et également, bravo aux formations qui s'étaient produites au centre hospitalier de Taaone, le samedi précédant, dans le même état d'esprit.

Lire la suite : Noël des solidarités : le concert du coeur du petit orchestre à cordes !

La passion d'enseigner et d'apprendre.

© 2019 Conservatoire artistique de la Polynésie française. Tous droits réservés.